google.com, pub-1214054292722785, DIRECT, f08c47fec0942fa0

l'amour et la paix: principes fondamentaux de l'enseignement du Mahdi (PSL)

Ababacar LAYE BASSE

Commission Scientifique

En lançant son célèbre Appel à l’endroit des hommes et des jinns Seydina Limamou LAHI al Mahdi (PSL) ne cessait de donner à ses adeptes un enseignement d'une dimension très élevée.

Ainsi le Saint Maître ne cessait d’inciter ses compagnons à entretenir de bons rapports entre eux. Il leur recommandait également d’être indulgents les uns les autres, à s'entraider, à s'aimer, à s'ouvrir, à être disponible, à cultiver l’union des coeurs. En même temps il leur demandait de s'écarter de l'inimitié, de la haine, de l'ostentation, de la médisance, du mensonge, de la calomnie….Car disait-il : Je vous recommande de renforcer vos relations par l'amour car les habitants du Paradis s'aiment…. Soyez des promoteurs de la bonne entente et non des destructeurs. Observez vos propres défauts plutôt que d'observer ceux des autres. Celui qui cherche à dévoiler les vices des autres, risque de voir les siens étalés au grand jour. Entraidez-vous, soyez constamment indulgents les uns à l'égard des autres, maintenez la paix parmi vous, soyez cléments les uns envers les autres et soyez généreux les uns pour les autres, ALLAH est à l'égard des croyants très clément….

Je vous recommande de multiplier vos efforts pour obéir davantage à ALLAH et à Son Envoyé et pour raffermir votre foi. Ne faites les uns pour les autres que du bien. La religion repose sur la disponibilité généreuse à l'égard d’ALLAH, de Son Envoyé, de Son Livre, des chefs religieux et de tous les musulmans. Etre disponible à l'égard d’ALLAH, c'est reconnaître Son unicité, exécuter Ses commandements, s'éloigner de ce qu'Il interdit et conseiller aux hommes d'agir dans le même sens. Etre disponible à l'égard de Son Envoyé, c'est croire à sa mission, l'attester, suivre ses commandements, abandonner ce qu'il interdit, s'attacher à sa tradition. Etre disponible à l'égard du Livre d’ALLAH (le Saint Coran), c'est l'apprendre et le lire souvent et exécuter ses recommandations. Etre disponible à l'égard des chefs religieux, c'est les aimer, les suivre, les aider à propos des choses de la religion et recommander cela aux gens.

Etre disponible à l'égard de tous les musulmans c'est les aimer tous.

Comme l'a dit le Prophète (PSL), le croyant doit aimer son prochain et ne pas éprouver pour ce dernier aucune haine. Et comme Il l'a dit encore (PSL), «Le vrai croyant est celui qui aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même.»

Dans le même sens Seydina Limamou (PSL) accordait également une place importante au travail, considéré aussi comme un acte d’adoration divine. Il disait dans ses sermons :

E Ne consommez et ne buvez que ce que vous avez gagné honnêtement.

ENe montez que sur ce que vous avez honnêtement acquis, ne portez que des vêtements honnêtement acquis.

E N'utilisez sur l'ensemble de tout ce qui peut vous servir que des choses proprement acquises. Ce qui est proprement acquis est ce qui est licite. Le bien mal acquis sera la première chose qu'on extirpera du ventre de l'homme le jour du Jugement Dernier. Une petite quantité mal acquise peut gâcher une grande quantité gagnée honnêtement, tout comme une cuillérée de sang peut altérer une calebasse de lait…. Le fait qu'un homme s'approprie de tout ce dont il a envie de posséder sans se soucier de la manière honnête, malhonnête ou obscure de l'acquérir, est un signe de sa déchéance.

Dans un autre registre, il faut reconnaître que tout son enseignement a comme base le Tawhîd c'est-à-dire l’unicité de Dieu, qui est une adoration pure vouée exclusivement à ALLAH qu’on ne doit associer à rien d’autre. C’est pour cela qu’il a fait table-rase de toute pratique traditionnelle entachée par un « chirk » (associationnisme) quelconque. C’est pourquoi il a interdit les pratiques de l’idolâtrie relatives aux «tuur», aux «rab» et aux «xamb» pour ensuite recommander à ses fidèles de n’adorer qu’ALLAH.

C’est dans ce sens qu’il recommandait à ses fidèles la constance dans l’invocation et le souvenir du nom d’ALLAH.

Le Saint-Maître enseignait à ses disciples de se détourner de ce bas-monde et de ses richesses éphémères pour vouer à ALLAH le Tout-Puissant un culte pur et pouvoir ainsi gravir aisément les échelons de la haute spiritualité. Il prône la guerre contre ses passions car la passion tue la foi et suscite le fanatisme aveugle, des préoccupations idéologiques sans importance et éloigne de l’idéal religieux. Il disait :

Ne cherchez pas à vous surpasser les uns les autres dans l'acquisition des biens de ce bas-monde. Engagez-vous plutôt dans une émulation en direction de l'acquisition des richesses de l'autre monde. C'est cela qui procure une fortune éternelle et des honneurs élevés…. Détachez-vous donc de ce bas monde, ne le suivez pas, c'est une demeure qui va vieillir et disparaître. Or sa disparition est proche.… Laissez-le derrière vous, ne le placez pas devant vous car il ne manque jamais de trahir par surprise celui qui s'accroche à lui.…

Sachez que moi je ne cherche pas à acquérir des bâtiments ni des boutiques, je ne cherche pas non plus à avoir du bétail, ni des chameaux ni des ovins, ni des chevaux, ni des ânes. Je ne cherche pas à regrouper des hommes pour qu'ils me cultivent des champs. Je n'envoie non plus aucun émissaire chargé de recueillir pour moi des dons, ou acquérir des bâtiments, des boutiques ou des bagages. Celui qui veut me suivre doit abandonner ce bas-monde et ce qu'il contient, lui accorder une faible importance. Il doit s'adonner avec dévotion aux oeuvres de l'au-delà car c'est l'autre monde qui est éternel. Les biens acquis là-bas demeurent à jamais…. Ne soyez pas parmi ceux qui mettent de la négligence dans l'obéissance à ALLAH, et qui négligent aussi de conseiller le bien. Ceux qui conseillent le bien et ceux qui suivent ces conseils conformes aux directives d’ALLAH seront à l'ombre de Son trône le jour du jugement dernier.

Durant toute sa mission prophétique, Seydina Limamou LAHI Al Mahdi n’a cessé d’inciter ses adeptes à être des pionniers de la paix et de la non-violence là où ils se trouvent.

Il leur disait : «Même si quelqu’un vous trouve sur votre chemin et arrache votre chapelet, ramassez-le tout sagement, et s’il en vous empêche, allez en chercher un autre.» Dans son sermon adressé à ses Muqaddams (représentants), il leur parla en ces termes : «Si le feu s’allume parmi vous, dépêchez-vous de l’éteindre, et que votre action en cela ne soit faite que dans le but d’obtenir l’agrément d’ALLAH. Que rien d’autre ne s’ajoute à ce but. Si vous voyez quelqu’un chercher à installer la brouille parmi les musulmans, empêchez le, ramenez le à la raison calmement avec des paroles douces… ».

Il les incita à s’engager dans la voie de la grande guerre sainte qui est le Jihâd an-Nafs, ou la lutte contre ses passions en ces termes : «Ne vous laissez pas entraîner par vos plaisirs. Le plaisir et Satan feront tomber dans la déchéance ceux qui les suivent. Efforcez-vous de vivre dans la probité, d'accomplir de bonnes oeuvres et de belles actions, d'être bons gardiens de vous-même en livrant la grande bataille qu'est le combat contre ses passions.»

Il les exhortait à vouer à ALLAH un culte pur, à être efficace et constant dans l'accomplissement des actes de dévotion comme : la purification, la prière, le jeûne, la zakat, l'évocation d’ALLAH, les prières sur le Prophète (PSL), la lecture du Coran, le Zikr ou rappel d’Allah.

En définitive il est clair que les enseignements du Saint Maître sont d’une orthodoxie sans commune mesure. Ainsi clamait-il tout haut : « si vous remarquez dans mes propos ou actes des dissemblances avec ceux de Mohamed, sachez que je ne suis pas le Mahdi ». L’histoire a prouvé qu’il a raison sur le monde car aucun de ses enseignements n’a été réprouvé par la morale religieuse. Au contraire les layennes sont des modèles en tout. Et c’est pour raffermir notre foi que nous devons lire et relire très souvent les sermons de SeydinaLimamou LAHI et de Seydina Issa Rouhou LAHI (PSE) qui sont maintenant traduits en français par Pr. Assane Sylla et Imam Mouhammadou Sakhir Gaye, et en wolof par moi-même pour tirer profit de leurs enseignements pleins de sagesse et de salut.

Ainsi le disciple layenne doit à tout instant veiller à ce que ses actes et propos soient en phase avec les enseignements de Seydina Limamou LAHI ; savoir qu’il a été choisi parmi les élus. Comme le disait le Saint Maître lui même : Allah m’a choisi comme il a choisi mes compagnons. Etre layenne c’est viser la perfection, incarner de hautes qualités morales et spirituelles qui font de lui un musulman par excellence.

Ababacar Laye BASSE

Professeur- Ecrivain

Membre de la commission scientifique.

Radio Almahdiyou

Mentions légales Copyright ALL RIGHTS RESERVED © 2017 Groupe Almahdiyou.org

webmaster designer Mame Alassane DIOP

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Clean
  • w-googleplus
  • YouTube Social  Icon